26.1.07

le consentement

le téléphone était l'ennemi, qu'il sonnât ou non, sa présence était une menace, sa mélodie faussement gaie m'obligeait vers l'appareil tout autant que son silence quand je vérifiais son bon état de marche, il avait fallu cette colonisation-là, du portable, pour comprendre enfin que la liberté n'existait pas, nous étions liés les uns aux autres par des ondes devenues indispensables, nos mouvements étaient enregistrables, enregistrés, les renseignements généraux n'avaient rien à faire, nous étions consentants

2 Comments:

Anonymous le plumitif said...

il faut se mefier des gens et de leur "halo".

18:50  
Blogger rosy123 said...

Je félicite beaucoup toutes les personnes qui veille au bon déroulement de ce blog
voyance gratuite en ligne

12:25  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home