16.1.07

la mauvaise humeur



la mauvaise humeur me prenait par surprise, tu reculais en silence, tu étais conscient que ce n'était chez moi que passager quand tu pouvais rester contrarié plusieurs jours à la suite, tu laissais faire, l'orage se déclenchait, une perturbation non-enregistrée par les bases météorologiques qui frappait violemment et te laissait pantois, la pluie s'adoucissait alors, la tempête se calmait aussi rapidement qu'elle était venue, tu scrutais mon visage à la recherche d'un indice, un frémissement des narines, un éclair dans le regard, mais rien, je tournais les talons en douceur, c'était terminé

2 Comments:

Anonymous Jonas de Dieppe said...

Cyclothymie cyclonique, donc.

11:25  
Anonymous lo said...

«je contrôle parfaitement mon pouvoir, scott : la ville ne risquait rien, seule la sentinelle était visée»
(lh.)

09:38  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home