21.12.06

l'incrédulité



tu dormais très mal la nuit qui précédait ton anniversaire et tu t'en étonnais le lendemain, sans faire le lien d'aucune façon, et lorsque je te le faisais remarquer, d'une année sur l'autre presque au même moment, devant le bol de thé brûlant du petit-déjeuner, ton visage incrédule me surprenait toujours, comme ton front plissé à la recherche du souvenir de la fois d'avant, que tu ne retrouvais pas

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home