23.11.06

le manque



quelque chose manquait, que je ne discernais pas, et ce manque, qui aurait dû se manifester par une absence, ou un vide, remplissait au contraire mon esprit, il occupait les lieux, prenait toute la place, m'empêchait de respirer, de me détendre, il fallait obligatoirement combler le manque pour espérer aller mieux, seulement, et si je trouvais finalement ce qui manquait, où allais-je donc pouvoir le mettre?

4 Comments:

Anonymous kleger said...

Bonjour,
J'arrive ici en passant par chez Jonas. Je suis venue par ce que ton (votre, car tu as l'air d'être deux ?)m' a paru très pertinent. Et ici j'ai trouvé de beaux textes, enfin j'ai été accrochée. Particulièrement par celui concernant les paroles dites devant un enfant, et les dégats parfois... Je reviendrai. Merci

20:51  
Anonymous kleger said...

ton comm sur sa dernière note, évidemment. J'ai avalé un bout de ma pensée !

20:52  
Anonymous lo said...

je t'avais comprise, cela dit
et oui, nous sommes deux : j'écris, il photographie
merci de t'être arrêtée chez nous
lh.

22:12  
Anonymous Shaggoo said...

"J'écris, il photographie"
Il me manque un photographe...

12:57  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home