21.11.06

la facilité



tu avais parfois la tentation de tout jeter, de te débarrasser des choses qui t'entouraient, tu avais la tentation de réunir les assiettes, les verres, les couverts, les pots, les vases, les poêles, les casseroles, les cassettes, les disques, les vêtements, les meubles, les journaux, les magazines, les papiers que tu empilais pour on ne savait quelle raison, comme si tu y reviendrais jamais, les boîtes à rangement, les classeurs, les dossiers, tu avais la tentation de jeter, de mettre le feu, de détruire, de faire disparaître, de même la cave, cette cave qui contenait le passé, celui de jeanpierre et le tien réunis dans un tombeau précoce et commun, ne méritait rien d'autre qu'une inondation, une catastrophe, pour que toi et lui, ensemble, vous puissiez reconstruire, à neuf, libres
en même temps, non, tu ne le pensais pas, et si une telle idée te traversait, c'était parce qu'il était plus facile de blâmer les objets que les gens, et plus facile encore de les détruire

1 Comments:

Anonymous Coumarine said...

Les objets, boucs émissaires pour d'improbables remises en question...

16:42  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home