11.7.06

la communication



le couple se tient les mains, à la terrasse du café, elle se penche sur l'avant-bras qui se ferme sur son poignet délicat, sa joue caresse le poil noir, il lui sourit, plonge à son tour, les visages ne se touchent pas, séparés par la largeur de la table, mais leur regard se perd l'un dans l'autre, il lui murmure des mots qui la font rougir, sa voix mâle, virile, interdisant la confidence et la terrasse profite de leur amour
lorsque son téléphone portable sonne, il se redresse vivement, prend la communication, le couple se détache, elle sirote son café, absente, lui abaisse sur ses yeux les lunettes noires qu'il portait en visière, rompt le contact avec elle comme le passager important d'une voiture fait coulisser la paroi teintée qui le sépare de son chauffeur, et réfugiées derrière le verre fumé, ses pupilles libérées jouent sans témoin une gamme d'émotions nouvelles qui ne la concerne plus

2 Comments:

Anonymous Coumarine said...

demi tour absolu à droite...
Pile est pile
Face est face
et ne se ressemblent pas
Mince

22:34  
Anonymous lo said...

joliment hermétique, j'aime
lh.

ps : et les mails se jouent de nous, mes trente-neuf ans en effet, merci

23:18  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home