14.7.06

la littérature



«je n'étais pas comme ça, je ne vivais pas les choses pour les écrire»
christine angot, rendez-vous

6 Comments:

Anonymous Coumarine said...

pas sûr, pas sûr
(en ce qui concerne Christine...)

23:10  
Anonymous Azure-Te said...

.
"Je n'étais pas comme ça, je ne vivais pas les choses." Moi.

01:22  
Anonymous lo said...

c'est beau comme du defossé
lh.

14:34  
Anonymous Jonas de Dieppe said...

Il est vrai que parfois ça embête de se narrer sans cesse ce que nous sommes en train de vivre, ce qui se produit autour de nous, sans préméditer, mais machinalement, peintre ou écrivain, vidéaste, je cadre le plan, je commente en voix-off, alors oui, parfois, j'aimerais ne plus jouer les souffleurs de théâtre et me sentir libre de ne pas avoir à me formuler l'instant.

14:50  
Anonymous jp said...

libre à toi

15:27  
Anonymous mysterious rick said...

je suis tombé sur ce blog par hasard?????
je le trouve sobre elegant et chirurgical.
les textes sont scupltés avec precision par un orfevre.
Je me delecte au fil des pages.

Merci au medecin legiste qui sait si bien découper au scalpel nos tranches de vie et nous montrer du doigt la ou ca fait mal.

Je n'ai malheursement pas ce talent et ne suis pas à la hautuer des autres bloggeurs.
J'en serais presque jaloux.
Tant de talent dans une seule personne c'est presque indecent..... et rien pour moi????

21:45  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home