8.12.06

la pluie



la pluie gagnait à être vécue, acceptée, attendue comme au temps des indiens et des danses rituelles, je ne me déshabillais pas pourtant lorsqu'il pleuvait, comme tout le monde je m'armais d'une capuche, d'un parapluie et je voyais d'un œil noir les ourlets de mes jeans changer de couleur, je pestais contre moi-même, la lâcheté dont je faisais preuve, je savais que je faisais le mauvais choix et que mon corps souffrait d'être contenu, retenu, empêché, abrité contre son gré, ses aspirations -et la pluie, contrariée elle aussi, multipliait les angles d'attaque jusqu'à ce que, triomphante, amoureuse, rassasiée, elle glisse enfin contre ma peau

5 Comments:

Anonymous febuangulo@colombia.com said...

Yo lei su articulo sobre la lluvia y, aparte de que el francés es una lengua fascinantey bella, usted es toda una poetiza que expresa las cosas en forma muy hermosa. Felicitaciones y gracias por compartir esas reflexiones con una persona que, desde Colombia, Sur America le lee.
Felipe

20:36  
Blogger jp/lh. said...

muchas gracias, felipe, para su visita y su apreciacion
lh.

21:56  
Anonymous Anonyme said...

Hej hej
Jag heter Ake Svensson.
Jag är fran Swerige (Tidahölm) . Jag lär mig Franska och det är kül.
Jag arbetar pà Ikea. Och du ?
Läsär du Blog "l'emploi du temps" (schema) alltid.
Ha det sa bra ! Puss och kram fran Ake

Ake Svensson

20:49  
Anonymous Sébastien said...

Je suis complètement d'accord avec Svensson, mais alors, vraiment!

20:53  
Anonymous lo said...

à toute fin utile : tak muchas gracias 多谢 thanks большое спасибо! danke tack grazie 有り難い
et revenez quand vous voulez ;-)
lh.

09:38  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home