17.5.08

l'entourage



j'avais dans mon entourage des auteurs, des traducteurs, des éditeurs, j'avais des liens avec bon nombre d'hommes de lettre que j'admirais, à qui je témoignais mon respect et mon appréciation de leur travail à travers la correspondance que je forçais vers eux, je pensais aux personnes qui venaient acheter un livre et ne manquaient jamais de préciser qu'ils en connaissaient intimement l'écrivain, je me demandais ce que j'avais en commun avec ces gens-là, le silence emprunté que m'opposaient la plupart de mes interlocuteurs aurait pu m'en donner une idée claire mais j'étais fondamentalement optimiste, je leur trouvais toujours des excuses et je m'accusais d'être spontané, j'avais cependant cette certitude qui me sauvait : je savais ce que je valais, dans la littérature comme dans l'échange, quand eux avaient besoin de garantie avant de s'engager

2 Comments:

Anonymous Shaggoo said...

C'est ce qu'il faut : avoir une personnalité bien assise...

19:10  
Anonymous Anonyme said...

cet entourage est-il bien choisi ?
ne manque t-il pas de lettres.............

07:59  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home