13.5.08

le client de passage



on avait poussé la porte du magasin, on était monté au premier étage, tu avais déjà fait ton choix aussi l'achat n'était rien d'autre qu'une formalité, on avait posé des questions par souci de crédibilité, au moment de payer tu avais regretté que, bien qu'appartenant toujours à l'entreprise et pour une raison qui tenait plus de la mesquinerie que du droit du travail, je ne bénéficie plus de la réduction habituelle, j'avais souri, détaché, en plus des sept années de boulot j'avais accordé à la boîte au moins la moitié de l'année sabbatique en pensées tour à tour revanchardes, coupables et résignées, il était temps de tourner la page et j'avais assisté au paiement sans état d'âme, en accompagnateur muet, en client de passage

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home