10.6.06

l'accord



la conversation a tourné autour du blog, ce que c'était, ce qu'on en avait fait, les réactions (ou leur absence), la cohérence, la qualité, ce qu'on allait en faire, ce qu'on pouvait en faire, vers quoi cela allait évoluer, vers quoi cela n'irait jamais, ce qu'on aimait chez les autres, ce qu'on n'aimait pas chez les autres, ce que les autres n'aimeraient jamais chez nous, les raisons pour lesquelles ils (les autres) ne se retrouvaient pas, ce qu'on apportait à l'édifice, la monstrueuse prétention que l'on avait et l'évidence que sans cela, le blog n'aurait pour nous aucun intérêt, la conversation a focalisé sur la dualité dans le blog, la relation artistique entre l'écrivain et le photographe, ce que cela disait de nous deux, ensemble, la façon dont cela suivait notre vie de couple, la façon dont cela s'éloignait aussi de nous deux, souvent, comment cela pouvait inventer une autre intimité, réelle ou fictive, la rencontre quotidienne entre le texte et l'image, improbable, décalée, voulue, la possibilité ou l'impossibilité que la rencontre ait lieu si nous deux n'existait plus, fatalement on en est arrivé à parler de la fin du blog, quand, comment, pourquoi ça devait s'arrêter et pourquoi ça s'arrêterait, on est tombé d'accord

4 Comments:

Anonymous Jonas de Dieppe said...

Souvent je l'évoque en passant, comme une donnée légère, ou bien je le lis chez mes Autres, cette relation entre, ici, mon blog et, là, mon homme. Ton copain sait-il que tu écris sur un site ? Le lit-il ?. Parce que parfois j'ai la dent dure, j'avoue de l'inavouable, du tabou nuptial, et ça étonne que oui, mon homme lit, et même participe aux premières loges...
Tiens, et si je racontais prochainement cette bizarrerie d'un couple hygiéniquement webocentré ?

10:40  
Anonymous sandrine said...

Il est trop tôt pour le mot "fin".

22:47  
Anonymous lo said...

le couple webocentré te remercie de ta visite, jonas ;-)
et, sandrine, pas d'alarme : on a dit que, on n'a pas dit quand
lh.

23:04  
Anonymous Azure-Te said...

Je ne sais pas si je devais, mais ça m'a bien fait sourire, ce post. Tu vois que tu as de l'humour, Laurent. Mais tu ne le sais pas. Tu ne le veux pas.

02:43  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home