23.4.06

le retour



les rues de nice, les rues de marrakech, le ciel bleu en couvercle et les palmiers en feux d'artifice, tu lèves les yeux, tu respires, le vent marocain souffle la nuit, la côte d'azur est balayée par un mistral violent, les rafales déséquilibrent les verres sur les tables des cafés, le goût du thé à la menthe épouse le palais à l'ombre des riads et la touffeur du souk te monte à la tête, tu as peur, tu cherches une porte de sortie au sein des remparts rouges, tu regardes la mer, les moutons à perte de vue, les chèvres ne grimpent pas dans les arbres toutes seules… s'exclame le chauffeur du taxi devant ta mine déconfite, tu n'y croyais pas toi-même, tu ne croyais pas que tu survivrais, tu ne savais pas si tu reviendrais, à nice, au maroc, tu ne peux jurer de rien et la prière du soir s'élève sur la place jamaâ el fna

1 Comments:

Blogger Echine said...

Bon retour, bel atterissage.
J'ai envie à mon tour...

23:45  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home