25.4.06

couchant



on habitait à l'étranger, on avait déménagé au mois de novembre, on avait passé le premier noël avec les amis que nous avions là-bas, qui nous avaient convaincus de venir nous installer en terre étrangère, on ne regrettait pas, on avait fait beaucoup de progrès dans la langue, on n'était pas mauvais à la base, restait une pratique quotidienne qui terminerait de nous rendre totalement bilingues, on avait besoin de cela pour se fondre dans le pays, on serait bientôt transparent, comme les ombres sur un mur à la tombée du jour, absorbé par la ville, on ne reviendrait jamais au pays natal, on aurait droit à une deuxième chance, un nouveau départ, on avait pris la décision sur un coup de tête mais c'était la seule décision que l'on avait jamais prise ensemble, d'un accord commun, on changeait de vie, de couleur, petit à petit on changerait de peau, on avait prévu à long terme de disparaître complètement, on ne se souciait de personne, il n'y avait plus que la terre qui comptait

2 Comments:

Blogger natouO said...

we were in foreigh land today, passage to LIBERTY, transparencies of life from its very original instant

18:56  
Anonymous Shaggoo said...

Evidemment, je n'ai pas suivi cette aventure donc je reste un peu sur ma fin... :)

20:08  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home