17.3.07

l'amant noir



on rencontrait des problèmes de couple, on avait choisi de se séparer, ça ne fonctionnait plus, tu avais quitté nice pour me laisser respirer, tu croyais que j'avais un amant mais en vérité je n'avais jamais fait l'amour avec lui, son sexe ne m'avait jamais pénétré comme je ne l'avais jamais pénétré moi-même, avant ton départ je t'avais demandé de me ramener quelque chose, on se redécouvrait avec la distance, à ton retour je m'étais déshabillé, on était sur le lit, tu m'avais demandé de fermer les yeux, tu avais promené sur ma peau un sexe dur et d'une dimension qui ne trompait pas, ce n'était pas le tien, tu avais enfoncé le gode entre mes fesses, on l'avait baptisé l'amant noir à cause de la couleur du plastique, on s'était remis ensemble le soir-même

"les objets de l'intime", garage 103, nice

2 Comments:

Anonymous Shaggoo said...

Mince alors - si je puis dire :)
Voilà une expérience que j'ai partagée dans des circonstances assez voisines. La couleur différait. Et j'avais ventousé l'engin sur la porte. Mais la surprise fut la même...

11:40  
Blogger susane said...

J’adore vraiment ce que vous faites je me demande comment j'ai pu rater votre blog

telephone gay

13:32  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home