15.3.08

l'année charnière



après les fêtes américaines, janvier, dans sa deuxième moitié, avait eu raison de notre moral, février avait confirmé les appréhensions de janvier, mars avait pour sa part ramené avec le beau temps les bonnes nouvelles, maintenant que l'on avait confié une certaine idée de l'emploi du temps aux mains professionnelles d'un écrivain-éditeur avant-gardiste, on cherchait à l'orée du printemps un nouveau souffle, on prévoyait paris en avril, il fallait revenir à la ville, s'ancrer dans la vie, mai serait capital avant la possible reprise du travail en juin, l'été viendrait compléter l'impression que 2008 était une année charnière, on rebondirait de mois en mois jusqu'à l'automne et la perspective d'un nouvel hiver à l'étranger, on avait goûté à la liberté, on n'avait pas l'intention de faire marche arrière

5 Comments:

Blogger temps said...

La route que l'on choisit est toujours la meilleure.
Cordialement

00:45  
Anonymous lo said...

il arrive parfois que l'on se trompe d'embranchement, joris, mais vous avez raison : confiance en soi prime,
lo.

11:20  
Anonymous mohamed said...

Denis Diderot :
"On dit que le désir naît de la volonté, c'est le contraire, c'est du désir que naît la volonté"

23:50  
Anonymous le plumitif said...

les voyages forment la jeunesse.
J'en connais certainnes qui vont en prendre encore un coup derriere les oreilles

20:59  
Blogger Sovania said...

Excellent article de qualité. Je suis tout à fait d’accord .
voyance gratuite mail

11:45  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home