7.3.09

les enfoirés



la chanson rappelait que si c'était prévu pour un soir, vingt ans après les restos du cœur étaient toujours d'actualité, elle disait que les ministères n'avaient pas su régler un problème que les artistes dénonçaient à coup de refrains populaires et convenait que ce n'était pas sérieux, on écoutait les paroles avec une certaine ferveur qui ressemblait à celle qu'on lisait dans les yeux d'un public conquis au spectacle et dont l'engagement humanitaire était sans doute moindre que l'enthousiasme quand leur sportif favori apparaissait sur scène, on se rendait compte qu'à l'identique, on était chaque année au rendez-vous devant le téléviseur comme on va à la messe de minuit à noël, par habitude, avant de rentrer bien au chaud chez soi ouvrir ses cadeaux et manger le dessert

2 Comments:

Anonymous lidia said...

Oui, c'est aussi violent que ça.

15:24  
Anonymous Accroc stitch said...

Mortel
Et
Realiste
C'est
Ignoble

22:19  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home