28.2.09

la simple question



« durant les douze années où lisbeth salander avait été l'objet de soins sociaux et psychiatriques, dont deux passées dans une clinique pédiatrique, elle n'avait jamais — pas une seule fois — répondu ne fût-ce qu'à la simple question "comment tu te sens aujourd'hui?" »
stieg larsson, les hommes qui n'aimaient pas les femmes

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

ET TOI?

22:46  
Blogger Rosiana Monbon said...

C'est avec plaisir que je regarde votre site ; il est formidable. Vraiment très agréable à lire vos jolis partages .Continuez ainsi et encore merci.

voyance en ligne gratuite ; voyance par mail gratuite

15:06  
Blogger Arianne Arianne said...

Merci d’être ce que tu es, et ne change pas surtout.


voyance gratuite par mail

16:01  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home