5.3.09

le césar



on avait eu trois heures de retard à l'arrivée à nice et, jusqu'aux arcs, les meilleurs voisins qui pussent exister, on avait suivi leur conversation depuis l'annonce du détournement du train sur une ligne classique jusqu'au tutoiement inévitable lorsqu'ils avaient récupéré leurs bagages, la rencontre avait été truffée de moments exquis et de phrases d'anthologie, elle aimait la mer comme la montagne et ne s'en lassait jamais, lui affirmait "à chacun son métier" et la mettait en garde contre les méfaits du mimosa, elle adorait shanghai, il revenait de prague, quelques jours plus tôt philippe claudel avait récolté trois récompenses pour son film qui m'avait fait presque autant rire que la logorrhée de mes compagnons de voyage, je réservais mon césar de la meilleure comédie

2 Comments:

Anonymous riri said...

and the winner is................


lucienne

19:05  
Anonymous mohamed said...

Décidément, ceux qui nous aiment prennent souvent le train!
Tu arrives et je repars, la vie n'est faite que de chassés-croisés.

10:02  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home